Info Brèves

Les agents de la circulation continuent à traquer les « taxis-bicyclettes », malgré une manifestation la semaine dernière. Ces deux roues qui sont désormais le moyen de locomotion utilisé par les travailleurs pour se rendre sur leurs lieux de travail ne sont pas admises par les policiers et gendarmes, tout comme les taxis-moto. Plusieurs taxis-bicyclettes appréhendés à Ankadindratombo et Anosibe ont été mises en fourrière pendant deux à trois jours pour non-respect des mesures sanitaires.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page