Info Brèves

Des agents forestiers tirent la sonnette d’alarme. Un agent forestier à Madagascar se charge de surveiller 200 000 hectares, si celui à l’île de la Réunion ne se charge, par exemple, que de 8 000 hectares. Une situation témoignant du manque de ressources humaines malgaches dans la protection des ressources forestières.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page