EconomieFinancesinternational

Réserve d’or nationale : L’identité des opérateurs partenaires bien gardée

L'identité des opérateurs auprès de qui la Banque centrale achètera l'or pour la constitution de la réserve nationale n'a pas été livrée. La seule information communiquée leur concernant est qu'ils sont au nombre de 16.

Henri Rabarijohn n’a rien lâché. Malgré l’insistance de la presse, le gouverneur de la Banque centrale a tenu bon et n’a pas livré l’identité des 16 opérateurs qui ont été récemment sélectionnés pour être les partenaires de l’autorité monétaire dans la constitution de la réserve nationale d’or. Le gouverneur estime que ce n’est pas encore le moment de délivrer de telle information. Pourquoi alors qu’il s’agit de sujets touchant de près la vie du pays ?

« La Banque centrale communiquera, à chaque transaction, le nom des opérateurs avec qui elle travaillera. Nous n’avons rien à cacher », rassurait-il, lors de la présentation de la note de conjoncture économique. L’opinion espérait pourtant avoir des éclaircissements concernant ces opérateurs qui sont non seulement des privilégiés mais également priorisés dans les opérations d’exportation d’or.

Faut-il par exemple rappeler que ces opérateurs bénéficient d’une ligne de crédit qui leur est exclusivement dédié. Et qu’ils participeront donc à la constitution d’un stock « conséquent » d’or pour la BCM, comme l’a bien souligné le gouverneur Henri Rabarijohn.

Pour l’heure, on se contente des informations déjà livrées concernant ces opérateurs. Ils sont au nombre de 16, et ils sont soit des opérateurs titulaires de permis de type PE ou PRE, soit des comptoirs commerciaux légaux de substances aurifères. Ils ont donc répondu favorablement aux exigences de l’appel à manifestation d’intérêt lancé par la BCM, puisqu’ils sont en mesure de livrer les lingots d’une pureté de 950 millièmes au minimum.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page