Economieinternational

Perspectives économiques: Un « rebond » espéré en 2021

L'Économie mondiale, donc celle de Madagascar, devra suivre une courbe en V. L'Etat espère un rebond à partir de l'année prochaine.

« Sauf accident », Madagascar devra enregistrer une croissance positive l’année prochaine. Le pronostic est du gouverneur de la Banque centrale (BCM), Henri Rabarijohn, qu’il avait souligné durant la présentation des perspectives économiques de la Grande île. Cet économiste se dit optimiste, en reprenant les prévisions du World economic outlook (WEO) du Fonds monétaire international (FMI).

La révision des projections table en effet sur une reprise progressive de l’activité mondiale qui devrait connaître un rebond de l’ordre de +5,2%, dont +3,9% pour les pays développés et +6% pour les pays émergents. Ce qui n’est en tout cas pas le cas pour cette année, admet-il.

La contribution extérieure plus que jamais indispensable

« Il sera très difficile d’enregistrer une croissance positive pour 2020 », a-t-il soutenu. Les prévisions du FMI en disent d’ailleurs déjà long. Le directeur en charge de l’Afrique de cette institution, Abebe Aemro Sellasie, avait déjà annoncé une croissance de -3,2% et une récession économique sur toute l’année 2020.

L’Etat projette d’ailleurs pour cette année un déficit budgétaire de 6,7% du PIB avec un taux de pression fiscale de 9,5% contre 10,4% l’année dernière. Ce déficit devra être couvert en plus grande partie par la contribution extérieure. L’Etat compte alors mobiliser l’intégralité de la Facilité de crédit rapide octroyé par le FMI à la fin de cette année et envisage de recourir aux avances statuaires auprès de la BCM.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page