CoopérationPolitique

L’Union Européenne insiste sur les réformes électorales

L'Union européenne accordera une attention particulière aux réformes électorales pour son nouveau programme de sept ans avec Madagascar, qui démarrera l'année prochaine.

Le principal but est le renforcement des acquis, et l’amélioration de la gouvernance électorale, d’après ce qu’a souligné l’ambassadeur de l’Union Européenne à Madagascar, Giovanni Di Girolamo, durant le huitième dialogue entre les deux parties.

« Il faut penser à l’avenir. L’objectif est d’assoir une démocratie libre, forte et solide », expliquait-il. L’UE a alors informé qu’elle souhaiterait effectuer une mission de suivi, après la mission d’observation électorale qu’elle a déployée lors des élections présidentielles de 2018 et les recommandations de cette mission.

De quels acquis l’UE parle-t-elle cependant, notamment avec les anomalies électorales lors de la présidentielle qui ne se sont point améliorées lors des élections municipales et législatives? L’affaire des « doublons » qui a été mise au grand jour par l’ancien vice-président de la CENI? Giovanni Di Girolamo se voulait visiblement « diplomate » et a préféré éviter ces sujets sensibles.

En tout cas, les deux parties se sont félicitées de la tenue de ce dialogue, pour le renforcement de leur partenariat. Ce fût également une opportunité de faciliter la définition de priorités et de principes communs dans leur coopération.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page