Société

Une collecte de signatures pour le retour à la normale des « taxi-be »

Certains transporteurs des coopératives des lignes zones urbaines et suburbaines revendiquent la levée des restrictions imposées durant l’état d’urgence sanitaire. L’ATT était pourtant clair en soulignant que  les mesures préconisées par l’Etat sont toujours en vigueur.

Après la levée de l’état d’urgence sanitaire, les transporteurs ont attendu l’allègement des mesures les concernant. Il s’agit notamment des restrictions imposées pour limiter la propagation du Covid-19, notamment la suppression des strapontins ainsi que la limitation des places pour le respect de la distanciation d’un mètre.

Les  transporteurs ont indiqué que le manque à gagner durant la crise sanitaire se chiffre à des millions d’ariary mais jusqu’à présent, ils n’ont pas encore pu combler les pertes de revenus. Certains d’entre eux prévoient ainsi de collecter des signatures pour revendiquer la levée des restrictions pour les transporteurs en commun.

« Cette revendication ne profitera pas seulement aux transporteurs mais également aux usagers qui ont toujours du mal à trouver des sièges disponibles surtout durant les heures de pointe. Nous sommes contraints de faire des dépenses pour l’achat des gels désinfectants malgré les pertes engendrées par la limitation du nombre de places pour les usagers», se plaint un responsable auprès d’une coopérative de transport urbain.

De l’autre côté, l’Agence des transports terrestres (ATT) a indiqué que l’assouplissement des mesures sanitaires n’est pas encore envisageable pour l’instant. Ceci est valable pour les coopératives de transport des zones urbaines, suburbaines, nationales et régionales. Selon le directeur général de l’ATT, le général Jeannot Reribake, les efforts seront maintenus car la bataille contre le coronavirus n’est pas encore gagnée. D’après ce responsable, c’est l’état d’urgence sanitaire qui a été levé mais le coronavirus est encore présent dans le pays. Il a même souligné  que les contrôles seront davantage renforcés pour faire respecter les mesures imposées aux transporteurs.

« Si nous sommes arrivés au stade où nous sommes aujourd’hui, c’est grâce aux efforts de tout un chacun. De ce fait, le port de cache bouche, l’utilisation des gels désinfectants, la suppression des strapontins ou encore la limitation du nombre des passagers sont toujours de rigueur» , a-t-il souligné.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page