Société

Sécheresse: La pluie attendue dans le Sud, des températures jusqu’à 37°C au nord

Les premières activités orageuses significatives seront au rendez-vous dans le Sud selon les prévisions du service de la météorologie. Cet épisode pourrait résoudre en partie la sécheresse dans cette partie du pays.

Après presque une année sans une goutte de pluie, le service de la météorologie a annoncé le retour des activités orageuses dans la partie Grand Sud du pays. Selon les prévisions d’Ampandrianomby, il se pourrait que le déficit pluviométrique sur la majeure partie du Sud sera comblé par ces précipitations.

L’existence d’une zone d’instabilité à grande échelle dans les hautes altitudes et dont l’influence se fera sentir dans le Sud est à l’origine des activités orageuses. Il se pourrait aussi qu’elle puisse s’étendre sur une bonne partie du pays comme l’Est et les Hautes Terres jusqu’à mardi selon toujours les prévisions.

Une vague de chaleur sera par contre enregistrée dans les régions Menabe, Sofia et Boeny. Les températures pourront dépasser les 37°C dans ces localités.

Dans le Sud du pays, la situation est chaotique selon le Programme alimentaire mondial (PAM). La situation dans la commune d’Ifotaka dans le district d’Amboasary Atsimo a retenu l’attention mais celle de Bekiria qui se trouve à 11 kilomètres de cette localité est aussi en désolation, selon toujours cet organisme onusien.

Les habitants consomment de l’argile blanche pour survivre.

« Les habitants de la commune de Bekiria mélange la poudre de kaolin, argile blanche avec du jus de tamarin. Les ménages consomment ce coupe-faim pour survivre. Les adultes supportent tant bien que mal tandis que les plus vulnérables, à savoir les enfants et les personnes âgées, souffrent », communique le PAM. Les enquêtes sont déjà en cours pour constater de visu les faits et pour établir la base de données des plus vulnérables.

En attendant, cinquante professionnels de santé ont été déjà dépêchés sur place depuis vendredi par le ministère. Des médecins, des nutritionnistes et des paramédicaux sont déjà sur place pour le diagnostic et la prise en charge de la malnutrition. Une visite présidentielle se tient aussi dans cette partie du pays depuis vendredi. L’armée appuie également les agents de santé pour la coordination de toutes les opérations de la mission humanitaire.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page