Société

Protection des enfants: Les cas de viol en hausse à Tana

Les plaintes pour viol reçues par la police nationale ont légèrement augmenté. Les témoins de ces actes ignobles sont encouragés à les signaler auprès des autorités.

Alarmant. Les cas de viol à l’encontre des mineurs signalés à la police nationale ont connu une légère hausse. Selon leur rapport, 33 plaintes sont reçues au mois d’août contre 36 en septembre. Les auteurs de ces actes ne sont autres que des voisins, des connaissances, voire même des bandits qui ont cambriolé leurs domiciles. Mais ces viols pourraient être aussi commis par des membres de la famille.

« Concernant l’âge des victimes, il est compris entre 5 et 25 ans. En septembre, celles qui sont âgées entre 15 et 18 ans étaient les plus nombreuses», selon le responsable du service de l’information, de la communication et des relations avec les institutions, le commissaire Alexandre Ranaivoson.

Un des derniers faits en date se déroulait à Ampatsaharana, commune Soavinandriana, région Itasy. Un homme de 57 ans a violé sa fille âgée de 16 ans selon le rapport de la police nationale. Profitant l’absence de son épouse, qui est en déplacement à Antsirabe pour se soigner, il a eu des relations sexuelles fréquentes avec cette adolescente. Mais les riverains ont remarqué des faits inhabituels et ont tout de suite prévenu la police. L’individu a été arrêté mercredi et c’est durant son audition que les enquêteurs ont su qu’elle a avorté pour masquer les faits mais la vérité finit toujours par éclater.

Par ailleurs, la police nationale encourage le signalement des viols à la brigade féminine de proximité ou encore à  la police des mœurs et de la protection des mineurs. Il y a également les  centres « vonjy » pour une prise en charge intégrée des victimes de violences sexuelles. Dernièrement, le cas d’un garçon âgé de 14 ans conduit au centre Vonjy de Befelatanana mais qui a succombé en chemin a été relayé sur le réseau social facebook. Selon les hypothèses il a été victime de viol mais le commissaire Alexandre Ranaivoson a indiqué que  ceci ne peut être confirmé qu’après le rapport des médecins. Toutefois, la brigade criminelle a pris en main cette affaire car il s’agit d’un décès.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page