Société

Prêt à la CNAPS: Les entreprises irrégulières rappelées à l’ordre

Plusieurs irrégularités ont été soulevées dans le dossier des entreprises ayant effectué un prêt à la Caisse nationale de prévoyance sociale. Elles ont jusqu’à la fin de ce mois pour régulariser leurs cas.

Remettre les pendules à l’heure. C’est ce que l’on puisse dire des actions menées par la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNAPS) dans le cadre du prêt aux travailleurs via le projet « tsinjo fameno ». 35000 travailleurs environ se sont déjà inscrits mais nombre d’entre eux ne sont pas éligibles à cause de l’irrégularité de leurs dossiers, selon Alain Ratsimbaharison , Directeur de la cellule de communication institutionnelle auprès de la CNAPS.

Les entreprises sont ainsi appelées à régulariser leurs dossiers pour que leurs employés puissent bénéficier de ce prêt. Le paiement des cotisations ainsi que la déclaration nominative des salaires font partie des anomalies constatées depuis le début des inscriptions.

« S’il y a un point positif dans tout cela c’est que les entreprises commencent à comprendre les avantages de l’affiliation à la Caisse. Nous aussi de notre côté, nous avons mis en place tous les dispositifs nécessaires pour faciliter le paiement de ce prêt sans que les travailleurs aient à faire des allées et venues », a-t-il souligné.

Par ailleurs, certaines entreprises sont encore réticentes à l’idée d’inscrire leurs employés dans l’octroi de ce prêt. Elles craignent de se retrouver seule à payer les dettes lorsque les employés ayant effectué ce prêt ne feront plus partie de leur personnel. Pour dissiper les doutes, ce responsable auprès de la CNAPS a rassuré que quel que soit la situation, il incombe aux travailleurs de payer leurs dettes. Le paiement se fera par le biais de son solde de tout compte et dans les cas les plus extrêmes, à travers les cotisations versées par les employeurs. « C’est pour cette raison que nous avons plafonné le prêt à un mois de salaire. Les employeurs ne devraient pas s’inquiéter car un contrat est déjà établi entre la Caisse et leurs employeurs pour les détails y afférents », a-t-il souligné.

34% des employés de la CNAPS infectés par le coronavirus

Les employés de la CNAPS ne sont pas épargnés par le coronavirus. 34% des employés de la Caisse sont contaminés depuis le début de cette pandémie, selon le Directeur général de la Caisse, Mamy Rakotondrainibe . Le virus s’est transmis par le contact physique ou encore via la manipulation du support papier. Pour saluer le courage des personnels soignants, les employés de la CNAPS ont décidé de faire dons de leur congé pour l’achat des équipements dont la somme est évaluée à 60 millions d’ariary. Des calots, des gants latex, des gels désinfectants, des lunettes de protection, des surblouses ou encore des masques de protection ont été ainsi remis au Centre de commandement opérationnel Covid-19.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page