ActualitésCOVID-19Santé

Silence radio  sur les essais cliniques menés au village Voara

Les essais cliniques sur l’utilisation des médicaments pour le traitement de la Covid-19 s’effectuent au village d’Andohatapenaka. Les détails concernant l’effectif des malades qui y participent ne seront pas communiqués au grand public.

Le Village Voara Andohatapenaka qui se transforme désormais en Centre médical Covid-19 a officiellement ouvert ses portes. Toutes les personnes présentant des symptômes du coronavirus ou ceux ayant été en contact avec des malades se sont rués sur place très tôt dans la matinée.

Une petite file s’est déjà formée devant le portail vers 4h. C’est également l’endroit qui servira à accueillir les patients qui participeront aux essais cliniques sur le troisième protocole de traitement contre le Covid-19. Malheureusement, les informations concernant la statistique des personnes admises dans ce centre ne seront pas divulguées dans les médias. Lorsque la journaliste Mirana Solofonanahary a demandé l’effectif des patients qui participent actuellement à cet essai clinique, le Pr Arsène Ratsimbasoa, membre du comité scientifique a tout de suite mis les choses au clair.

« J’ai déjà vu votre question venir, d’ailleurs j’ai déjà reçu plusieurs appels des journalistes me demandant l’effectif des patients qui sont traités et il y en a encore qui vont me poser cette question. Personne ne vous divulguera cette information par respect du secret médical et scientifique et non par manque de transparence», s’est-il-justifié.

Par ailleurs, Madagascar envisage d’utiliser une solution injectable pour le traitement du coronavirus. C’est d’ailleurs l’objet de ce troisième protocole de deuxième phase de traitement du COVID-19. Cette formule à base d’artémésia est le fruit de la collaboration du pays avec des scientifiques américains, thaïlandais ainsi que ceux des îles voisines de l’Océan Indien.

Si les essais de cette deuxième phase sont concluants, Madagascar va entrer dans la phase trois qui nécessite une extension avec un plus grand nombre de patients que la phase précédente. Puisque le comité scientifique s’est abstenu de dévoiler le nombre des patients qui participent aux essais, la patience est ainsi de mise. D’ailleurs, le monde entier a désormais les yeux rivés sur Madagascar comme le disait toujours le Président de la République.

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page