Santé

La peste tue une septuagénaire à Ambohimahasoa  

Un nouveau décès dû à la peste bubonique a été enregistré dans le district d’Ambohimahasoa. Un retard au diagnostic et au traitement sont souvent à l’origine des décès jusqu’ici.

On en parle peu mais la peste continue de frapper les zones éloignées. Pas plus tard que mardi, une femme âgée de 80 ans a succombé à cette maladie dans le fokontany Andriana, commune rurale de Fiadanana dans le district d’Ambohimahasoa. Elle a contracté la peste bubonique, d’après le rapport de la gendarmerie nationale. Elle ne s’est rendue au Centre de santé de base (CSB II) sur place que lorsque la maladie s’aggravait. Elle a encore pu bénéficier des soins nécessaires mais malgré les efforts des agents de santé, sa maladie était déjà très avancée et a fini par la tuer.

Avant son décès, les professionnels de santé ont effectué le dépistage, ce qui a permis de conclure qu’il s’agissait bien de la forme bubonique. D’ailleurs elle présentait des symptômes similaires à ceux de la peste bubonique comme les bubons.

« Le retard du traitement est souvent à l’origine des décès enregistré car comme nous le savons déjà, c’est une maladie qui se soigne. Le traitement est également gratuit au niveau des formations sanitaires publiques », informe une source à Ambohimahasoa.

Pour éviter la propagation de cette maladie, toutes les précautions nécessaires ont été déjà prises par les autorités sur place. Aucune veillée funèbre n’a été organisée. Les personnes qui étaient en contact avec elle ont également pris des traitements prophylactiques. Et le lendemain-même de ce décès, les agents de santé sur place ont effectué des activités de ripostes dans cette localité, informe une source dans le district d’Ambohimahasoa. Cette localité enregistre toujours des décès et des contaminations durant la saison pesteuse et cette septuagénaire n’en est pas la première pour cette année.  D’après toujours cette source, les sensibilisations ont été menées bien avant le début de la saison pour encourager les malades à rejoindre les centres de santé dès l’apparition des premiers signes mais les professionnels de santé ne sont pas toujours écoutés.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page