ActualitésEconomie

Risques sanitaires et environnementaux: Le RNDC réclame la suspension du déploiement du 5G

Les défenseurs des consommateurs s’inquiètent des éventuelles impacts du réseau 5G sur la santé et l’environnement. Ils réclament à ce que le déploiement de cette technologie soit d’abord suspendu.

Madagascar devra accorder le temps nécessaire pour expérimenter avant de déployer le 5G. En tout cas, c’est l’avis du Réseau national de défense des consommateurs (RNDC), qui s’est récemment exprimé sur le sujet. Cette organisation qui se positionne comme « militant » pour la cause des consommateurs se dit en effet consterné que le 5G soit déjà mis en service pour le grand public.

Le RNDC n’a alors pas manqué de rappeler ce qu’a souligné l’Autorité de régulation des Technologies de communication (ARTEC) qui affirmant que « l’utilisation des services 5G reste encore « dans une phase d’expérimentation, comme dans nombre de pays membres de l’Union internationale des télécommunications ». Et que « pour le respect de la réglementation en vigueur, l’opérateur, titulaire de licence a reçu une autorisation temporaire à cet effet ».

Plusieurs points sont encore à prendre en compte, estime le président de ce réseau, Lita Rabetsara. Il s’inquiète, entre autres, des impacts négatifs du déploiement du 5G sur la santé, l’environnement ainsi que sur les autres réseaux de communication.

Aussi, au lieu de s’attaquer à un service dont les impacts ne sont pas encore bien étudiés, le RNDC appelle l’Etat à suspendre le déploiement du 5G. Ce réseau encourage l’investissement dans l’amélioration des services déjà disponibles et accessibles pour les consommateurs. A l’heure actuelle, le 2G couvre 93% des communes de la Grande île, cette couverture est de 61% pour le 3G et n’est que de 21% pour le 4G.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page