ActualitésSociété

Les catholiques adoptent leur propre calendrier d’examens

La direction nationale des écoles catholiques a décidé de reculer la date de fin de l’année scolaire au 14 août et de fixer les dates de ses propres examens «officiels» sans attendre les directives de l’Etat.

Les catholiques décident de prendre les devants. En l’absence de directive claire de la part de l’Etat en ce qui concerne la gestion de la fin de l’année scolaire 2019-2020, la direction nationale des écoles catholiques (DINEC) a décidé d’adopter ses propres dispositions.

Ainsi la date de la fin officielle de l’année scolaire est fixée pour le 14 août pour tout le monde, y compris pour les classes d’examen. Tous les examens officiels «catholiques» devront ainsi se tenir avant cette échéance.

«Il appartient à chaque diocèse de fixer les dates et d’organiser les examens. Pour Antananarivo, le CEPE se tiendra les 14 et 15 juillet, du 20 au 28 juillet pour le BEPC et du 27 juillet au 4 août pour le baccalauréat», explique le père Jules Ranaivoson, secrétaire générale de la DINEC.

Logiquement, le calendrier officiel prévoit la fin d’année scolaire pour les classes intermédiaires pour le 30 juin. Mais jusqu’à cette date, le ministère de l’Education nationale est resté très évasif, voire muet par rapport à la conduite à tenir pour les écoles, notamment privées alors que les élèves de ces classes intermédiaires ne sont pas allés à l’école depuis le mois de mars.

Les élèves des classes d’examen attendent le calendrier de l’Etat, devancé par les responsables des écoles catholiques

La plupart des écoles avaient ainsi décidé au forceps de s’arrêter à cette date et d’organiser des examens à domicile pour les évaluations. A défaut de l’annonce des dates d’examens officiels, les élèves en classes d’examen se retrouvent totalement dans l’expectative après cette fin de l’année scolaire.

Une date de rentrée déjà annoncée

C’est justement dans cette situation de confusion totale que les écoles catholiques ont décidé de «réagir». Selon les explications, le report de la date de fin d’année scolaire permettra surtout de faire l’évaluation des classes intermédiaires.

Un problème a surtout été constaté pour les écoles situées dans les localités reculées puisque les élèves n’avaient pas pu télécharger les cours en ligne ou aller chercher les devoirs et leçons à l’école durant la période de confinement. Par ailleurs, un mois de rattrapage par rapport à la date de la rentrée officielle en octobre est déjà programmé au mois de septembre. Ainsi, la date de rentrée pour les écoles catholiques est également déjà fixée pour le 2 septembre.

La question maintenant est de savoir si ces dates s’adapteront bien à celles de l’Etat lorsque ce dernier aura sorti un nouveau calendrier des examens. Pour l’heure, avec l’explosion des nouveaux cas de coronavirus, la tenue des examens officiels pour bientôt semble être compromise. En tout cas, le ministère de l’Education nationale a l’obligation de tracer la voie à suivre au plus tôt.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page