ActualitésSociété

La publication des dates d’examen remise à plus tard

Il y aura bien des examens officiels mais quand? Cette question reste entière après l’intervention du Premier ministre Ntsay Christian sur la chaine de télévision nationale.

Le sujet a bel et bien été abordé par le journaliste Baby Stephan mais le chef du gouvernement est resté évasif et n’a donné aucune réponse claire. «Attendons d’abord l’évolution de la situation avec cette nouvelle urgence sanitaire», a-t-il déclaré, rien de plus.

L’Etat est donc dans l’expectative totale quant aux dates de tenue des examens officiels pour cette année scolaire 2019-2020. La situation est particulièrement très confuse en l’absence d’une consigne claire pour les examens les plus proches à savoir le CEPE et le  BEPC qui sont prévus se tenir durant la première semaine du mois de juillet.

Les élèves doivent-ils poursuivre leur révision en vue d’un examen prévu dans une date proche? Quid du paiement des écolages? Quid des examens blancs? Autant d’interrogations techniques que le chef du gouvernement n’a pas abordé une seule fois.

Le Chef du gouvernement s’est limité à confirmer la tenue d’examens « cette année »

Et les résultats catastrophiques des derniers examens blancs sont loin de rassurer les parents et les élèves quant à la suite des évènements. Beaucoup d’entre eux hésitent encore à l’heure actuelle à envoyer leurs progénitures à l’école, de peur de contracter le coronavirus.

Les écoles privées situées dans les zones où des cas d’infection sont annoncés sont obligés de prendre elles-mêmes des décisions de suspendre des cours à défaut d’une consigne claire de la part de l’Etat. Ce que le gouvernement ne cesse de répéter à l’heure actuelle est qu’il n’y aura pas d’année blanche.  Mais a-t-il seulement les moyens de concrétiser cette intention?

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page