ActualitésBusinessEconomie

Huiles essentielles: Les producteurs de la Haute Matsiatra demandent des parcelles de reboisement

La hausse constante de la demande en huiles essentielles pousse les autorités et les acteurs de la filière à mieux s'organiser.

L’absence de parcelles de reboisement sécurisées constituerait un frein à la promotion de la filière huiles essentielles dans la région Haute Matsiatra. Il s’agit là d’un point qui a été soulevé lors de la rencontre entre les opérateurs de cette région avec une délégation du ministère de l’environnement (MEDD).

En effet, « l’absence de ces parcelles ne permettent pas aux producteurs membres de la plateforme régionale (PCAF) de soutenir le programme de reforestation du MEDD. Nous allons donc voir les possibilités de pallier cette lacune et nous engager également à chercher des solutions avec les ministères de l’Industrie et de l’agriculture, pour une délocalisation d’un laboratoire d’analyse à Fianarantsoa », lance alors le ministre Baomiavotse Vahinala Raharinirina.

L’inexistence de ce laboratoire pénalise les opérateurs de cette région, en termes de coût, de temps et d’opportunités. Ce qui fait encore d’eux des simples fournisseurs pour les entreprises de Vakinankaratra ou d’Analamanga, au lieu d’être des transformateurs sur place. En tout cas, l’Etat semble bien miser sur cette filière depuis que la demande en huiles essentielles, que ce soit sur le marché local ou international, a explosé.

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page