ActualitésEconomieTourisme

Hôtellerie et restauration: La FHORM appelle à l’unité pour sauver la profession

La fédération des hôteliers et restaurateurs appelle ses collaborateurs à grossir ses rangs. Ce, pour se battre ensemble pour des causes communes en cette période de crise.

Un bloc plus impactant. La Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar (FHORM) appelle les opérateurs dans le CHR (café, hôtel, restaurant) à la rejoindre. Ce, pour s’unir pour des causes communes, surtout avec la crise actuelle qui a déjà lourdement impacté ces secteurs.

C’est un combat pour la survie, nécessitant toutes les volontés qui est à poursuivre, explique le directeur exécutif de cette fédération, Jimmy Rakotoarisoa. Lui de rappeler en effet que la FHORM avait été un acteur majeur dans la présentation du secteur depuis le début de la crise sanitaire, ayant permis aux hôteliers et restaurateurs d’obtenir la suspension et le report de certaines charges et impôts.

Cependant, « conscient que ces dispositions ne sont pas suffisantes pour assurer la survie de nos établissements, nous continuons à leader aux côtés de la Confédération du tourisme (CTM) pour obtenir des soutiens pour la préservation des emplois, l’appui aux entreprises et la mise en œuvre d’un plan de relance », lance-t-il.

Un appel à la solidarité et à l’unité est ainsi lancé. D’après les données du ministère du tourisme, Madagascar comptait 3078 établissements d’hébergement et de restauration en 2018. Ceci équivalait à 28170 chambres.

Les conditions d’adhésion facilitées

La FHORM pour sa part est une association regroupant 306 professionnels de l’hôtellerie et de la restauration, implantés dans la Grande île. Elle détient 25% du parc hôtelier du pays, pour 7000 chambres d’après la vice présidente de son conseil d’administration, Rita Ravelojaona.

Beaucoup d’opérateurs dans l’hôtellerie et la restauration qui sont dans le formel ne sont donc pas encore membres de cette fédération. Elle a pourtant pour mission de défendre les droits de ses membres et a comme vocation de promouvoir et d’améliorer la destination Madagascar.

Johann Pless, le président du CA de la FHORM, rappelle alors que les conditions d’adhésion à cette fédération est de disposer au minimum de six chambres pour les hôtels, quatre chambres pour les maisons d’hôtes, vingt couverts pour les restaurateurs ou tables d’hôtes. Ceux qui veulent devenir membres doivent également disposer de papiers en règle, payer un droit d’adhésion et s’acquitter d’une cotisation annuelle. Les conditions d’adhésion, exclusivement pendant cette période de crise du COVID-19, ont été facilitées.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page