ActualitésEconomieFinances

Dégringolade de l’ariary: Le MID et le régime de change flottant maintenus

Quelques économistes ont suggéré l'application d'un régime de change fixe face à la crise actuelle. C'est une option qui a été rejetée par les autorités monétaires.

Pas de changement en vue. Contrairement à ce que suggèrent certains économistes, la Banque centrale de Madagascar (BCM) ne prévoit pas de suspendre le Marché interbancaire de devises (MID) ni le régime de change flottant. Ce ne sont pas des options en ce temps de crise, bien qu’on enregistre une dégringolade effrénée de l’ariary, à en croire les explications de cette autorité monétaire.

La BCM s’abstient de fixer elle-même le taux de change de l’ariary face aux autres monnaies. Ce, pour la seule et simple raison que Madagascar ne dispose pas des réserves susceptibles de soutenir un régime de change fixe. A l’heure actuelle, les réserves de change se chiffrent à 2,003 milliards de dollars, représentant 5,9 mois d’importation de biens et services.

Aussi, le régime de change flottant est maintenu, pour la maîtrise de l’inflation domestique, la promotion de la diversification des exportations, le renforcement et le suivi de ces opérations, le rapatriement et la cession de devises. La BCM mise donc plutôt sur le rééquilibrage de la balance des paiements, qui repose sur l’amélioration de la balance commerciale et l’amélioration du solde du compte financier.

Assèchement des recettes d’exportation

C’est en effet l’offre et la demande sur le MID qui déterminent le taux de change. Du côté de l’offre, on peut parler de l’assèchement des recettes des exportations liées à la vanille qui ont baissé de 44%, les approvisionnements des comptes des entreprises minières qui a régressé de 17% ou encore les faibles recettes du secteur du tourisme et des entreprises franches. Or du côté de la demande, bien que les importations de carburants aient baissé de 20%, les importations des biens et consommations ont par contre été considérables. Ainsi du 1er janvier 2020 au 1er septembre 2020, l’ariary s’est alors déprécié de 14,4% par rapport à l’euro et de 3,9% par rapport au dollar. Le dollar s’est échangé à 3 838 ariary le 09 septembre, si un euro équivalait à 4 503 ariary le même jour.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page