ActualitésEconomieFinances

Crise du Covid-19: Le FMI dresse des perspectives économiques pessimistes

Le bout du tunnel pour sortir de cette crise semble encore loin pour Madagascar. La situation s'est encore détériorée en l’espace de quelques mois selon le Fonds monétaire international.

La situation ne s’est pas améliorée. Les perspectives économiques de Madagascar se sont même détériorées depuis l’approbation de la première demande de Facilité de crédit rapide (FCR), au mois de mars, selon le récent constat du Fonds monétaire International (FMI).

La nouvelle dégradation de l’environnement mondial et un approfondissement de l’impact de la pandémie Covid-19, avec une contraction de 1% du PIB désormais anticipée pour 2020 en seraient la cause, explique cette institution de Bretton Woods.

Le FMI revoyait alors ses calculs car les besoins urgents de balance des paiements résultant de cette pandémie ont augmenté. Sans parler des pertes de recettes supplémentaires et la réorientation des ressources budgétaires pour faire face à des dépenses critiques. Le besoin de financement est désormais estimé à 580 millions de dollars, estime ce partenaire de la Grande île.

La viabilité budgétaire à préserver

Pour faire face à cette crise, Madagascar a bénéficié de 337,9 millions de dollars du FMI, dans le cadre de la FCR. D’autres partenaires se sont également engagés à intensifier leur soutien. La grande partie de ces aides est pourtant à rembourser, que la prudence est toujours de mise.

“Le risque de surendettement public de Madagascar reste modéré, mais avec des perspectives soumises à de forts aléas. Cela souligne l’importance de préserver la viabilité budgétaire une fois la crise stabilisée », insiste la Directrice générale adjointe du FMI, Antoinette Sayeh.

Le soucis est cependant tout autre, notamment pour les contribuables qui auront à rembourser ces soi-disant aides ou encore pour le secteur privé censé figurer parmi les bénéficiaires. Mis à part le flou concernant la répartition de ces aides, leur impact réel sur le quotidien de la population ne se fait toujours pas sentir.

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page