COVID-19Santé

Lettre aux bailleurs de fonds : Le ministre Ahmad Ahmad sur le départ?

La sortie médiatique du ministre de la Santé ressemblait davantage à un "bilan de fin de mandat" qu’à une tentative de justifier son initiative auprès des bailleurs de fonds. Les journalistes sont restés sur leur faim, notamment en ce qui se cache derrière cette lettre de requête urgente pour des soutiens matériels adressée aux bailleurs de fonds.

Aucune allusion à sa requête urgente adressée aux partenaires techniques et financiers du pays. Le ministre de la Santé, Ahmad Ahmad, avait simplement lu un communiqué qui ressemblait davantage à un bilan de fin de mandat lors de la Conférence de presse organisée à son bureau. Un texte qui relate la stratégie et les mesures prises depuis que le Covid-19 est entré sur le territoire malgache en mars jusqu’à ce jour, expliquant simplement qu’il appartient à son département de faire des propositions au Premier ministre et au président qui sont les derniers à décider.

Pas d’autres déclarations et encore moins de question possible pour les journalistes qui sont restés sur leur faim à l’issue de la brève rencontre. Celui qui est toujours resté au second plan depuis le début de cette crise serait-il sur le départ du gouvernement? C’est une hypothèse plus que probable vu sa ligne de conduite, d’autant que le ministre aurait déjà, au moins une fois, déposé sa démission mais elle n’aurait pas été acceptée.

Le pays risque-t-il une pénurie de médicament et d’équipement pour faire face à cette épidémie? La sortie médiatique du principal intéressé n’a donc pas permis de répondre à cette question de manière claire. Impossible donc de savoir pourquoi il a sollicité nos partenaires techniques et financiers pour soutenir d’urgence le pays dans la fourniture de millier de respirateurs, des centaines des millions de dose d’Azytromycine et de chloroquine et autant d’équipements de protection pour le personnel soignant.

Dans son « bilan », Ahmad Ahmad a simplement fait savoir que toutes les initiatives prises comme l’ouverture de nouveaux laboratoires d’analyse et de centres de dépistage ainsi que la définition de l’orientation de la communication ont relevé de l’initiative de son département. Une manière de dire sans doute que, même s’il a été perçu comme étant en retrait par rapport à la scène médiatique, il était bien actif en coulisse.

Rappelons qu’une lettre intitulée « requête urgente pour des soutiens dans la lutte contre le Covid-19 » et signée par le ministre Ahmad Ahmad et adressée aux partenaires techniques et financiers du pays avait fuité sur les réseaux sociaux mardi.

Le contenu de la liste de ces besoins urgents  avait suscité beaucoup de réactions et d’inquiétudes quant à la stratégie et gouvernement et la capacité du pays à faire face à la propagation fulgurante de l’épidémie. Le porte-parole du gouvernement est monté au créneau pour fustiger son collègue au sein du gouvernement en l’accusant de ne pas s’être référé à ses supérieurs par rapport à ce changement stratégique. Un désaveu qui mettait au grand jour l’existence d’un vrai malaise, voire d’une guerre interne au sein du gouvernement dans la gestion de cette crise. Une situation qui inquiète profondément par rapport à la dégradation de la situation sur le terrain.

 

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page